Mettre en œuvre les principes diététiques chinois

La diététique chinoise est une diététique traditionnelle. En tant que telle, et comme toutes les grandes civilisations, elle valorise la céréale comme aliment de base.

Dans de nombreux pays du monde, l’alimentation C’EST la céréale. Dans les pays du Maghreb la semoule de blé, en Amérique du Sud le maïs, en Afrique le millet ou le sorgho, et en Asie : le riz.

Aujourd’hui, ce principe de base est parfois totalement absent de l’alimentation quotidienne de certains d’entre nous. Il existe aujourd’hui tellement d’informations contradictoires que la diététique est devenue un fourre tout où chacun pioche ce qu’y l’arrange.

Il nous semble essentiel de ramener des repères stables pour permettre à tout un chacun une alimentation de qualité.

L’importance est de taille : une alimentation impropre blesse notre physiologie naturelle et représente une cause majeure des maladies chroniques .


Principe n°1

Un repas traditionnel en Asie comportera 70/100 de céréale (riz, blé, millet etc), 15/100 de légumes cuits, 10/100 de légumineuses (soja, haricots rouges ou blanc, lentilles etc), et 5/100 de viandes ou poisson. Les rapports évidemment peuvent varier mais l’idée centrale est toujours présente.


Afin de transformer ses habitudes alimentaires et d’intégrer les céréales dans tous les repas, mon conseil est tout simplement d’acquérir une machine à riz. Il suffit ensuite de laver son riz, mettre l’eau et programmer : c’est tellement simple et souvent bien meilleur qu’en cuisson sur feu !!