Mettre en œuvre les principes diététiques chinois

La diététique chinoise est une diététique traditionnelle. En tant que telle, et comme toutes les grandes civilisations, elle valorise la céréale comme aliment de base.

Dans de nombreux pays du monde, lalimentation est essentiellement centrée autour de la céréale. Dans les pays du Maghreb : la semoule de blé, en Amérique du Sud : le maïs, en Afrique : le millet ou le sorgho, et en Asie : le riz, en Europe nous avons le blé qui était excellent avant d’être autant génétiquement modifié.

Aujourd’hui, ce principe de base est parfois totalement absent de l’alimentation quotidienne de certains d’entre nous. Il existe de nos jours tellement d’informations contradictoires que la diététique est devenue un fourre-tout où chacun pioche ce qu’y l’arrange. Bien souvent le légume est sur-valorisé.

Il nous semble donc essentiel de ramener ces repères stables pour permettre à tout un chacun une alimentation de qualité.

L’importance est de taille : une alimentation impropre blesse notre physiologie naturelle et représente une cause majeure des maladies chroniques .


Principe n°1

Un repas traditionnel en Asie comportera :

70/100 de céréale (riz, blé, millet etc)

15/100 de légumes et fruits

10/100 de légumineuses (soja, haricots rouges ou blanc, lentilles etc)

5/100 de viandes ou poisson


Afin de transformer ses habitudes alimentaires et d’intégrer les céréales dans tous les repas, mon conseil est tout simplement d’acquérir une machine à riz. Il suffit ensuite de laver son riz, mettre l’eau et programmer : c’est tellement simple et souvent bien meilleur qu’en cuisson sur feu !!

Principe n°2

Manger le plus possible chaud et cuit.

L’estomac est à la température du corps. La digestion lui demande déjà une certaine quantité d’énergie pour transformer le bol alimentaire. Si en plus celui-ci arrive froid (les glaces, l’eau glacée qui sort du réfrigérateur etc…), alors l’estomac va avoir besoin de beaucoup de chaleur et d’énergie pour réchauffer et digérer.