Aventures et déboires des plantes traditionnelles chinoises

La pharmacopée traditionnelle chinoise est fille de l’histoire la plus ancienne dans le monde de la pharmacie internationale. Elle n’a souffert d’aucune rupture et témoigne d’une continuité étonnante : elle survit aujourd’hui aux assauts de la modernité.

Les plantes chinoises ne sont toutefois pas utilisées suivant les mêmes catégories que celles de la culture occidentale. En place de vitamines, d’oligo-éléments ou de molécules actives, la pensée chinoise classe les plantes en chaudes ou froides, piquantes ou acides, amer ou douce…

Une plante froide soigne une maladie chaude, une plante douce nourrit, une plante piquante et tiède disperse le coup de vent froid etc… Plus ici question de principes actifs, il s’agit de réguler l’organisme selon les grands principes du Yin et du Yang, du froid et du chaud, de l’eau et du feu, du Qi et du sang.

Nous, occidentaux avons facilement tendance à penser que la culture scientifique est universelle et vraie. Nous prenons ce qui relève de la « culture » pour un fait de « nature ». La pensée chinoise nous amène à reconsidérer la « science » occidentale comme « une » science relative à une culture et à une société donnée – mais pas l’unique. C’est d’ailleurs le propos de l’ethnobotanique, et ce que Claude Levi Strauss a appelé la « pensée sauvage ».

En France, l’usage des plantes chinoises traditionnelles est interdite. Il faut rappeler qu’elles sont autorisées en Espagne, en Angleterre, Au Portugal, aux USA, au Canada etc. A Barcelone, un véritable hôpital de Médecine Traditionnelle Chinoise devrait voir le jour prochainement :

https://www.equinoxmagazine.fr/2017/01/19/hopital-medecine-chinoise-barcelone/

Plantes à l’efficacité contestées par les scientifiques orthodoxes, elles sont récupérées par les industriels qui les utilisent aujourd’hui sous forme de principes actifs dans les produits de beauté, ou des compléments alimentaires spécifiques:

Le Cang Zhu pour la beauté de la peau : https://www.clarins.fr/beauty-trip/cang-zhu/

L’ephèdre pour sécher la musculature : https://www.all-musculation.com/nutrition/dopage-produits-dopants/ephedrine-dopant-stimulant.html (aujourd’hui strictement interdite à la vente après les excès de certains haltérophiles trop fervents).

La mauve chinoise pour le ventre plat : https://5minutes.rtl.lu/lifestyle/letz-be-healthy/a/1086711.html

Le goji pour la jeunesse : https://avicenna-isct.org/fr/goji-cream-composition/

Le curcuma pour l’arthrose : https://www.santemagazine.fr/actualites/actualites-alimentation/arthrose-le-curcuma-pourrait-soulager-les-genoux-douloureux-866695

La menthe est un ingrédient majeur de la Pharmacopée Traditionnelle Chinoise